Bordeaux : 250 postes à pourvoir à l’aéroport de Mérignac

www.linkedin.com/in/aes-association-81b28b84
SUDOUEST du par Olivier Delhoumeau.

500 candidats présélectionnés ont participé hier à un job dating portant sur les métiers pratiqués sur la plate-forme. Pôle emploi a piloté l’opération.

Dans l’atmosphère feutrée de l’Espace affaires de l’aéroport, Essmahane Mansour attend tranquillement son tour devant le bureau de GSF Atlantis. « J’ai déjà travaillé trois ans ici en tant qu’agent de sûreté aéroportuaire. Après, j’ai enchaîné les expériences, notamment dans le secteur automobile. J’aspire à présent à me stabiliser », sourit-elle, en quête d’un poste d’agent d’escale ou d’accompagnement PMR. Même si les horaires sont contraignants.

Dans une autre approche, Sarah Dominot, 20 ans, espère décrocher un boulot dans la vente avant de reprendre ses études en septembre. « Un DUT carrières juridiques », précise-t-elle.

Jeudi, Pôle emploi organisait pour la première fois un job dating à l’aéroport, centré sur les métiers de la plate-forme, une ruche de 8 200 emplois, dont 3 000 sont directement liés à l’exploitation. Tous les secteurs étaient représentés, de l’assistance d’escale aux compagnies aériennes, en passant par le fret, la restauration, la vente, la location de véhicules, etc. Plus d’une vingtaine d’opérateurs, avec 250 emplois à pourvoir en prévision de la saison estivale. Aviapartner, fournisseur de services d’assistance, proposait à lui seul une soixantaine de postes (manutention, traitement piste de l’appareil, accueil des passagers, embarquement, billetterie, service des bagages).

Pôle emploi est parti d’un constat : l’aéroport connaît une forte activité (6,8 millions de passagers en 2018, +9,3 % de croissance). De nouvelles destinations s’ouvrent chaque année. Toutefois, les entreprises profitant de cet engouement manquent parfois de visibilité auprès des demandeurs d’emploi. Ce faisant, elles peinent à trouver les bons profils.

500 candidats présélectionnés

Tout l’enjeu du forum était d’optimiser la rencontre entre recruteurs et chômeurs. Après avoir accompagné les entreprises à définir leurs besoins, les conseillers de Pôle emploi se sont attachés à identifier les profils correspondants. D’autres acteurs dédiés à l’emploi (mission locale Technowest, Association pour le développement des stratégies d’insertion (ADSI) Technowest, Cap emploi) ont pu présenter des candidats. 500 présélectionnés à l’arrivée.

Le partenariat noué avec la Société aéroportuaire